Augmentation de salaire : osez négocier à votre juste valeur

par | Déc 6, 2017 | Carrière | 0 commentaires

Demander un augmentation de salaire …. l’enfer sur terre de quand j’étais salariée. J’avais l’impression de faire la manche. Alors du coup, je me contentais d’accueillir l’information concernant le pourcentage qui m’était gracieusement offert une fois l’an, suite aux entretiens annuels. Et de maudire ma chef de ne pas avoir reconnu mes efforts à leur juste valeur et moi-même pour ne pas avoir ouvert ma bouche.

Travaillant à mon compte, je n’ai plus ce genre de problème mais je sais que cela concerne un paquet de monde. Ne pas savoir communiquer clairement avec sa hiérarchie fait partie des freins qui vont ralentir votre progression professionnelle. Et il y en a pleins d’autres

Alors, voyons comment vous pouvez obtenir une augmentation de salaire sans vous prendre la tête en suivant un plan d’action qui vous aidera même à dépasser un éventuel refus.

.

Pourquoi négocier une augmentation de salaire ?

Négocier une augmentation de salaire au travail est un moyen efficace d’améliorer votre situation financière. Vous avez soudainement plus de revenus, ce qui signifie qu’il devient tout de suite plus facile de rembourser vos dettes, de ne pas être dans le rouge à la fin du mois, d’épargner pour vos objectifs futurs et d’améliorer votre qualité de vie.

En même temps, ce type de négociation est redoutée par un grand nombre de personnes. Le simple fait de négocier met la majeur partie d’entre nous mal à l’aise. C’est plutôt quelque chose que l’on cherche à éviter. Cela ne nous viendrait pas à l’esprit de négocier le prix de la baguette avec notre boulangère. Eh oui, c’est culturel.

Demander une augmentation peut aussi être perçu comme une forme de déloyauté. Vous avez bien sûr reconnu une croyance limitante. La personne demandeuse peut craindre que cela ne mette son job sur la sellette.

.

La logique dans le fait de demander une augmentation de salaire

Vous connaissez quelqu’un qui n’a pas envie de mieux gagner sa vie ? Il n’y a rien de surprenant pour votre supérieur à ce que vous demandiez à avoir un meilleur salaire. Ce qui lui importe, c’est de savoir si vous aurez le courage d’aborder le sujet dans une conversation et si la qualité de votre travail mérite une augmentation de salaire.

En outre, presque chaque stratégie dans cet article fonctionne très bien pour d’autres types d’avantages salariaux. Disons que plutôt qu’une augmentation de salaire, vous voulez pouvoir travailler seulement quatre jours par semaine au lieu de cinq. Peut-être voulez-vous être en mesure de télé-travailler deux jours par semaine. Ou bien vous aimeriez pouvoir prendre votre poste une heure ou deux plus tôt et ainsi partir une heure ou deux plus tôt.

Ces types de changements peuvent vous faire économiser beaucoup d’argent dans votre vie de tous les jours et améliorer ainsi considérablement votre qualité de vie.

Voici comment commencer.

.

perfectionniste vs optimaliste

1. Utilisez vos évaluations de performances

Si vous faites partie d’une entreprise qui effectue des évaluations de performances, entretiens annuels, individuels ou je ne sais quel nom donné à un tête à tête avec votre boss, sortez-les de leur placard. Ces entretiens mettent généralement en lumière vos objectifs ainsi que vos points forts et ceux à améliorer.

Ce qui vous permet aussi d’estimer si vous êtes susceptible de recevoir une augmentation de salaire si vous la demandez. Et si ce n’est pas le cas, en concentrant vos efforts sur vos axes d’amélioration, vous vous démarquerez indéniablement.

Alors, préparez consciencieusement ces entretiens. S’ils sont positifs, vous avez de bonnes raisons de demander une augmentation de salaire. S’ils sont médiocres, vous avez une liste de points à travailler avant de pouvoir demander quoi que ce soit.

2. Connaissez la grille des salaires de votre métier et définissez ce que vous voulez

C’est une autre étape préparatoire importante: connaître les niveaux de salaire dans votre domaine et dans votre région. Un bon point de départ est avec la base de données salairemoyen.com, qui vous permet de voir ce à quoi vous pouvez prétendre dans votre secteur d’activité.

Rappelez-vous, utilisez ceci comme référence mais pas comme bible. Adaptez-le à votre cas personnel. Si vous êtes en début de carrière, votre salaire devrait être légèrement inférieur à la moyenne. Si vous avez de l’expérience ou si vous avez des antécédents de performances remarquables, vous devriez vous attendre à recevoir un salaire approprié.

Demandez-vous avec quel montant vous vous sentirez payé à votre juste valeur ?

3. Tout est une question de timing

Par exemple, c’est pas une super idée de demander une augmentation de salaire peu de temps après une mauvaise évaluation de vos performances. Évitez aussi de demander une augmentation de salaire lorsque votre entreprise traverse des difficultés financières. Pas terrible aussi de demander une augmentation de salaire lorsque vous êtes en conflit ouvert ou larvé avec votre hiérarchie.

Par contre, c’est une bonne idée de demander une augmentation de salaire après la réussite d’un projet. Ou alors suite à un examen de performances brillant. Excellente initiative que de demander une augmentation après avoir obtenu une certification ou un diplôme.

En d’autres termes, si vous venez de faire quelque chose qui démontre votre grande valeur et que votre boîte semble en bonne santé, c’est le bon moment pour entamer les négociations. Si vous n’avez rien fait pour améliorer votre profil, si vous ne vous êtes pas trop foulé ces derniers mois ou si votre entreprise connaît des difficultés, oubliez pour le moment.

 4. Soyez clair, évitez d’être émotif ou exigeant

Lorsque vous vous décidez enfin à avoir cette conversation, soyez clair et évitez les émotions (colère, tristesse, menace…), surtout si vous n’obtenez pas un oui immédiat. Entrer en conflit avec votre boss ne va pas aider à obtenir votre augmentation de salaire.

Vous devez décider à l’avance ce que vous allez demander spécifiquement et pourquoi vous devriez l’obtenir. Vous avez noté vos arguments et les utiliserez à bon escient pendant l’entretien. Par exemple, évoquez vos performances et les salaires des personnes occupant des postes similaires. Soyez précis et décidé dans vos chiffres. Fixez un seuil en dessous duquel vous ne voudrez pas descendre. Donnez-leur des raisons de dire oui et pas non.

Ainsi, vous pourriez demander une augmentation de 10% parce que vous avez eu trois excellentes évaluations à la suite et que vous avez joué un rôle clé dans la finition d’un projet. Vous exprimez clairement ce que vous voulez et pourquoi vous le méritez.

En restant naturel et clair sur vos attentes, votre démarche sera respectée. Si vous avez quelqu’un de rationnel en face. Tant que vous n’êtes pas dans l’émotion, que vous ne faites pas de menaces ou de demande incohérente, votre boss va au moins comprendre la motivation de votre requête. Tout le monde veut être mieux payé, après tout.

Cela fonctionne de la même manière si ce que vous voulez se présente sous la forme d’avantages non financiers, comme un horaire de travail plus flexible ou des jours de télétravail par semaine.

Si vous n’obtenez pas un oui immédiat, ne vous fâchez pas. Ne laissez pas vos émotions prendre le contrôle. Votre affaire n’est pas encore terminée. Soyez patient, méthodique et stratégique.

.

5. Créez un plan d’action avec votre boss

Si votre supérieur refuse votre demande d’augmentation de salaire, votre réponse immédiate devrait être: «D’accord, alors, que dois-je faire pour recevoir une telle augmentation ? »

Travaillez avec lui pour trouver un plan d’action qui, si vous le menez à bien, aboutira sur l’augmentation de salaire que vous voulez. Il se peut que votre chef ne perçoive pas votre valeur de la même façon que vous. L’objectif ici est d‘afficher votre valeur de manière à ce que votre supérieur hiérarchique en ait clairement conscience selon les critères qui l’intéressent le plus.

Sortez de cette conversation en ayant identifié point par point ce que vous devez faire pour obtenir une telle augmentation dans les six prochains mois. Qu’est ce que vous devez accomplir pour que, lorsque vous ferez un point au printemps, la réponse soit un «oui» évident ?

Vous avez maintenant une toute nouvelle to do list, à vous de jouer !

.

6. Documentez vos efforts

Si vous avez un plan d’action pour vous mener à votre augmentation de salaire, consultez-le régulièrement. Organisez votre temps et travaillez en fonction des éléments énumérés et, surtout, gardez une trace de vos efforts réalisés pour atteindre vos objectifs.

Traitez-le comme un journal de travail. Chaque fois que vous prenez des mesures concernant un élément de ce plan, enregistrez-le. Créez un document qui énumère toutes les choses que vous faites pour compléter les points de ce plan.

Ensuite, lorsque vous aurez coché toutes les cases, vous pourrez vous appuyer sur ces notes pour faire une analyse détaillée de la façon dont vous avez exécuté votre plan d’action. Et, par conséquence, pourquoi vous méritez cette augmentation de salaire. Vous n’aurez pas à inclure tous les détails.

En réalisant ce travail, vous collectez en plus du matériel à exploiter pour mettre à jour votre CV. C’est tout bénef !

7. Renforcez votre CV grâce à vos efforts

Au fur et à mesure que vous franchissez les étapes de votre plan d’action, pensez à les renseigner dans votre CV. Ainsi, si votre responsable n’obtient pas de son côté ce qu’il vous a promis, vous êtes dans une bien meilleure position en termes de recherche d’emploi.

C’est la meilleure partie de ce type de processus. Non seulement cela améliore vos chances d’obtenir une augmentation de salaire. Mais cela vous prépare aussi à votre prochaine étape de carrière si vous n’obtenez pas satisfaction.

Vous avez gagné confiance en vous car vous savez qu’avec des objectifs clairs et définis, vous pouvez donner le meilleur de vous. Et vous saurez le faire valoir auprès d’un futur employeur… si besoin est !

Conclusion

Demander une augmentation de salaire d’une manière calme avec une demande claire et les raisons de le faire ne vous mettrons pas en mauvais termes avec votre patron. En exposant des faits et pas des sentiments, il ne peut pas nier votre requête. Il comprendra même s’il ne peut pas dire oui tout de suite. Si vous vous êtes bien préparé à la conversation, il n’y a rien à craindre.

Aussi, rappelez-vous que « non » n’est pas la fin du monde. C’est juste la prochaine étape. Utilisez-le comme une opportunité de construire un plan d’attaque qui va vous permettre d’obtenir ce «oui». Et si vous n’obtenez pas les résultats que vous voulez, utilisez les fruits de votre dur labeur pour améliorer votre CV et trouver un meilleur emploi. Et surtout une entreprise qui saura vous rémunérer à votre juste valeur. Non mais !

Vous aussi vous avez du mal à négocier vos augmentations ? Vous avez peut être eu des mauvaises expériences en la matière ? Ou alors la simple idée de parler d’argent vous pétrifie ? Partagez votre expérience en commentaire. Et si cet article peut aider un de vos proches ou collègue, envoyez-le lui.

Vous le valez bien, alors osez demander !

Stéphanie

.

.

Impossible de vous faire valoir à votre juste valeur ?

Découvrez comment

Libération professionnelle peut vous aider

Séance découverte : Vous vous êtes perdu dans votre travail ?

Ma sélection de livres pour aller plus loin

Il n’y a pas de mal à obtenir ce que l’on veut tant que l’on reste congruent. Le livre de base en la matière.

Si la négociation n’est pas votre fort, pourquoi ne pas acquérir des techniques qui vous serviront autant dans votre contexte professionnel que lors de vos prochaines vacances à Marrakech.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin
9c4b2460abe4d74a2321d150721817b4##
Pack confiance en soi

TELECHARGEZ GRATUITEMENT LE PACK POUR AMELIORER VOTRE CONFIANCE EN VOUS !

 5 infographies sur la confiance en soi à télécharger au format PDF

Votre email restera 100% confidentiel

C'est tout bon ! Vous allez recevoir un mail pour confirmer votre inscription.

Newsletter ImprovYourself

Restez informé des nouveaux articles, vidéos et infographies du blog

Vous êtes inscrit !