Travailler sans prise de tête, c’est possible !

par | Avr 26, 2017 | Carrière | 0 commentaires

Quand j’ai fait l’infographie de cet article, je n’avais aucune idée de ce que j’allais écrire pour l’accompagner. Et après l’avoir terminé, je n’avais toujours pas d’idée. Ok, je la mets de côté et je passe à autre chose. Puis quelques jours plus tard m’arrive une situation que je détaillerai plus loin. L’ironie de la circonstance m’a frappé quand je me suis réveillée à 2h30 du matin, incapable de me rendormir avec le cerveau branché sur 1000 volts qui ressassait sans cesse l’événement en question. Mais que se passait-il ? Je ne fais JAMAIS d’insomnie. Tout simplement, j’étais en pleine prise de tête.

J’ai compté, je subissais 7 des comportements que je recense dans l’infographie. Oh ben dit donc, merci la vie. Quel beau cadeau, je cherche un sujet d’article et bim, il me tombe dessus quelques jours plus tard… une bonne grosse prise de tête à couper au couteau.

Commençons par voir à quoi ressemble une prise de tête.

.

Êtes-vous un habitué de la prise de tête?

Comment je me suis retrouvée en mode prise de tête full power

Je ne rentrerai pas dans les détails car je ne veux pas me servir de l’article pour régler mes comptes. Pas que ça ne m’ait pas traversé l’esprit ou que je n’ai pas fomenté des idées de vengeance les plus créatives qui soient, genre parpaing dans la tête.

Donc je me suis retrouvée à me sentir jugée par des proches pour un choix que j’ai fait. Certes ce choix est non conventionnel mais il a été fait en toute conscience, cohérence et rationalité. C’était d’autant plus violent pour moi que cela touche un sujet très personnel que les personnes en question n’ont jamais vécu.

Sur le moment, je me suis sentie totalement acculée par leur jugement et rien de ce qui est sorti de ma bouche ne m’a satisfaite. T’inquiète que pendant mon insomnie les répliques spirituelles et inspirées ont fusé dans ma tête. Réflexe pavlovien qui n’a servi à rien d’autre qu’à alimenter l’excès d’analyse, les regrets, l’incapacité à lâcher-prise, les tensions, mon mental et surtout la dépravation de mon sommeil.

Parce que s’il y a un truc hyper important pour moi que je fais bien dans la vie, c’est dormir. Telle une horloge suisse, je dors 7h30 par nuit d’un sommeil délicieux et réparateur. Je m’endors et me réveille sans difficulté, luxe que j’apprécie fortement.

Alors cette insomnie, je peux vous dire qu’elle m’a interpellée. Pourquoi étais-je en train de me prendre la tête ? Je suis certaine de mon choix et la réaction des personnes n’a fait que me convaincre un peu plus. Il existe une désinformation dans ce domaine qui explique leur jugement. Alors, que s’est il passé en moi ? Au fond, je tire une certaine fierté de cette décision qui sort de la norme. De la fierté ? Tiens, tiens, mais que vient-elle faire là ? Mais voyons, serait-ce mon ego qui est encore en train de me jouer des tours ?

Oh le $%§/&, c’est lui qui vient me réveiller en pleine nuit ? Mais de quel droit ? Parce que je le lui donne pardi !

.

Solutions radicales anti prise de tête

Vous vous êtes déjà retrouvés dans ce type de situation ultra-frustrante, où vous avez continué à mâchouiller votre amertume pendant des jours. Votre boss qui vous fait une réflexion désobligeante. Une réunion où vous n’avez pas réussi à faire valoir vos arguments. Une négociation loupée parce que vous n’avez pas su rebondir aux objections de l’autre partie… etc, etc et. Comment reprendre pied rapidement et mettre en place des mesures d’action constructives ?

1. Comprendre les enjeux

Qu’avez-vous perdu ? Est-ce rattrapable ? Avez-vous réellement un problème ou est est ce juste votre ego qui hurle à la mort ?

Répondez à ces questions en toute objectivité. Vous verrez que bien souvent, c’est le mental qui s’exprime. Comme quand je cherche un moyen de me venger. Solution complètement improductive qui risque plus de vous nuire qu’autre chose. Commencer à râler, se plaindre, dire du mal des autres… WRONG ! Vous entrez dans une spirale qui va vous tirer vers le bas.

2. Prendre du recul

Écrire, méditer, faire du sport ou toute autre activité qui vous sort de votre mental.

Pratiquer une ou plusieurs de ces activités va vous permettre de mettre de la distance émotionnelle avec ce qu’il s’est passé. Me concernant, au lieu de tourner dans mon lit pendant des heures, je me suis levée, j’ai fait une petite méditation et j’ai commencé à écrire cet article. 2 heures plus tard, le sommeil pointait enfin son nez. La nuit fut courte mais quand j’ai ouvert les yeux, mon mental ne s’est pas déclenché automatiquement comme le radio-réveil de Bill Murray dans le film « Un jour sans fin ». J’avais des petits yeux mais j’avais retrouvé la paix en moi.

3. Parler avec les personnes concernées

Si cela peut aider vos relations et vos objectifs, contactez les protagonistes sans tarder. Privilégiez une discussion en face à face et sans témoin. Utilisez les techniques de communication bienveillante pour revenir sur la situation. Évoquez les faits, exprimez vos sentiments ainsi que vos besoins et faites votre demande. Ouvrez la boucle de l’échange en vous assurant de comment votre demande a été entendue.

Dans ma situation, ça ne vaut pas la peine que j’appelle ces personnes pour prendre le temps de leur expliquer mon point de vue. Au fond, elles n’en ont rien à faire. Je ne ressens pas le besoin de justifier mon choix. Par contre, la prochaine fois que j’aurai l’occasion de parler avec l’une d’elles en tête à tête, je reparlerai de ce qui s’est passé et de mon ressenti. Peut-être, si c’est encore d’actualité et si j’en ressens le besoin. Je souhaite surtout lâcher-prise de ce faux problème.

.

 Conclusion

Vous avez tendance à vous prendre la tête H24 ? Je suis heureuse que vous ayez lu cet article car il vous permettra peut être d’en prendre conscience. Si vous vous êtes retrouvés dans quasiment toutes les bulles de l’infographie, je vous conseille de vous mettre d’urgence à la méditation. L’écriture est aussi un moyen efficace. Vous ne trouverez jamais la réponse à vos problèmes quand votre cerveau est en mode hamster dans sa roue.

La prochaine fois que vous vivrez une situation « prise de tête », revenez jeter un coup d’ oeil à l’infographie et posez-vous LA question radicale: Ai-je réellement un problème ?

C’est tout pour aujourd’hui. Pour les réactions et commentaires, ça se passe juste en dessous.  A votre bon cœur pour partager  à votre entourage. Je vous souhaite un bon weekend sans prise de tête !

A bientôt

Stéphanie

.

30 minutes pour en finir avec les prises de tête !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin
116deda4df293d01e16776365b4de1f7EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE
Pack confiance en soi

TELECHARGEZ GRATUITEMENT LE PACK POUR AMELIORER VOTRE CONFIANCE EN VOUS !

 5 infographies sur la confiance en soi à télécharger au format PDF

Votre email restera 100% confidentiel

C'est tout bon ! Vous allez recevoir un mail pour confirmer votre inscription.

Newsletter ImprovYourself

Restez informé des nouveaux articles, vidéos et infographies du blog

Vous êtes inscrit !