Pourquoi je suis fatigué sans raison ?

par | Mar 9, 2017 | Communication, Confiance en soi, Développement personnel | 0 commentaires

Vous l’avez compris, ma marotte du moment, c’est l’ego. Tel le chevalier blanc en armure, je me suis donnée pour mission de combattre ses méfaits. J’emploie toute mon énergie et ma passion pour permettre aux personnes qui suivent ImprovYourself d’en prendre conscience. Sur cette introduction un tantinet mégalo,  j’enchaîne sans transition en vous demandant dans quelles circonstances vous vous dites :  » je suis fatigué « . Met à parier que l’ego n’est pas innocent dans cette histoire.

Je lance un nouveau format de communication avec vous ; la vidéo. Ça me permet d’alterner un peu les supports entre l’écrit et l’oral. C’est une première, soyez indulgent. J’ai déjà identifié plusieurs axes d’amélioration. Si vous avez des retours à me faire, je les prends avec grande reconnaissance. Je mets également,  pour ceux qui n’aiment pas le format vidéo, le résumé écrit en dessous.

Bon visionnage !

.

Vous n’aimez pas le format vidéo, j’ai pensé à vous. Voici le résumé écrit.

.

Le mental génère du stress

Cette vidéo m’a été inspirée par la conférence de Serge Marquis intitulée « On est foutu, on pense trop« . Ce québécois haut en couleur nous parle pendant 1h30 du hamster que l’on a dans la tête. Le hamster c’est le mental qui s’agite. Il se met à courir dans sa roue dès que l’on ouvre les yeux le matin jusqu’au moment où on les referme le soir. Et si on a autant de mal à trouver le sommeil parfois, c’est que le hamster est à bloc. A force de ne jamais faire de pause mentale, on se met dans des états où on réalise trop tard que « je suis fatigué « .

Un point important qu’il souligne est le niveau de stress élevé qui a considérablement augmenté ces dernières années parmi nos populations. Même les enfants sont et se disent stressés. On est en permanence sollicité par des signaux extérieurs. Et de fait, on a de plus en plus de mal à concentrer notre attention et à terminer ce que l’on a commencé.

Comment je me mets dans ces états où je suis fatigué ?

C’est très simple. Contentement = repos. Absence de contentement = fatigue. Pour atteindre le contentement, il faut 2 choses :

  • Être capable de maintenir son attention
  • Terminer ce que l’on a commencé

Donc quand je passe une journée de travail à enchaîner des actions sans jamais rien terminer, je vais finir ma journée en me disant :  » je suis fatigué « . Bannissez le mutli-tâche. C’est inefficace et épuisant. Faites une chose à la fois et vous verrez que votre niveau de contentement augmentera en flèche.

Ayez des projets et prenez l’habitude de vous fixer des objectifs. Donnez du sens à ce que vous faites. Mais surtout, organisez-vous pour que vos actions du quotidien viennent servir vos objectifs. Pour cela, vous devez définir des sous-objectifs qui vous permettront  d’identifier plus facilement ces tâches.

Comment ne plus me retrouver à me dire que je suis fatigué ?

Simple à dire mais pas à faire. Vous devez calmer votre mental. La méditation ou le yoga sont tous désignés pour le faire. Je comprends que cela puisse être contraignant de trouver un club, caler un créneau horaire qui vous convient etc…

Commencez par chercher le calme. Marchez, n’allumez pas la radio dans votre voiture, pas de fond sonore quand vous êtes à la maison. Prenez 5/10 minutes pour ne rien faire. Surtout si vous avez des tonnes de choses à faire. Je sais que cela peut paraître paradoxal mais vous permettra d’y voir plus clair.

Asseyez-vous confortablement, concentrez-vous sur votre respiration et scannez les tensions dans votre corps. Si vous vous mettez à faire cela régulièrement, c’est déjà ÉNORME !

 

Conclusion

Posez-vous des questions. Pourquoi terminez -vous vos journées en ayant l’impression de n’avoir rien fait et en vous disant  » je suis fatigué « ? Que faites-vous de votre temps de travail ? Comment le remplissez-vous ? Est-ce que cela vous fait atteindre le contentement ou non ?

Je termine avec un extrait de la conférence qui vous fera peut être réfléchir :  » Le cerveau ne fait plus la différence entre la perception d’une menace à la survie et la perception d’une menace à notre ego « . Et ouais !!!

Pensez à me faire des retours et si ça vous a plu, à partager avec votre entourage.

A bientôt
Stéphanie

;

Offrez-vous 10 jours pour booster votre confiance en soi et votre carrière, c’est gratuit !

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin
161936de52a780929c2aee267396fc57{{{{{{{{{{{{{{{{{{{
Pack confiance en soi

TELECHARGEZ GRATUITEMENT LE PACK POUR AMELIORER VOTRE CONFIANCE EN VOUS !

 5 infographies sur la confiance en soi à télécharger au format PDF

Votre email restera 100% confidentiel

C'est tout bon ! Vous allez recevoir un mail pour confirmer votre inscription.

Inscrivez-vous à la newsletter !

Restez informé des nouveaux articles et infographies publiés sur le blog.

Vous êtes inscrit !