Comment moins de jugement et plus d’acceptation vont changer ta vie

par | Oct 21, 2019 | Développement personnel | 0 commentaires

Tu trouves pas qu’il y a quelque chose de rassurant dans le fait de porter un jugement ?
 
Tu t’es fait ton petit tas de coussins autour de toi où tu es confortablement installé. Dans une pièce où tout est bien à sa place. 🛋️🛋️🛋️
 
T’es dans le confort, la maîtrise.
 
Tu ne supportes pas que quelqu’un vienne déranger quoi que ce soit dans ton eco-système. Car tu as raison.
 
Grrrr, que c’est bon d’avoir raison.
 
Ton ego jouit quand il a raison. 🤩🤩🤩🤩🤩🤩
 
Que c’est bon de se penser omniscient.
 
Pourtant, pourtant, tout n’est pas rose au pays de l’ego.
 
Dans cet article, tu vas comprendre:

✅ Pourquoi porter des jugements te nuit et te prive de belles expériences ? 

✅ Que se passe t-il dans ton cerveau au juste ?

✅ Pourquoi il est préférable d’accepter une situation plutôt que de la juger ? 

Mettons un grand coup de pied dans ta pile de coussins 😂😂😂

Juger pour se protéger

 
Dans ma vingtaine, quand je rencontrais de nouvelles personnes, je les classais en 2 catégories :
 
✔️ J’aime
 
❌ J’aime pas.
 
J’étais très fière de dire que j’étais capable de sentir les gens (cad les juger).
 
Il y avait ce gars dans ma troupe d’impro que je ne pouvais pas saquer.
 
Il ne s’impliquait pas beaucoup dans la vie de la troupe. Mais se portait tout le temps volontaire pour jouer. Et le public l’adorait. C’est vrai qu’il était hilarant mais parfois aux dépens de l’histoire.
 
Ce qui me faisait le détester encore plus. 😤😤😤
 
Tu comprends, ça va à l’encontre des règles de l’impro mais le public s’en fout de ça. Tout ce qui l’intéresse, c’est rire.
 
Quel égoïste ce public !
 
De fait, je détestais jouer avec lui. Et j’y allais toujours à reculons.
 
Et je te parle de lui mais je faisais ça avec tout le monde à bien y regarder.
 
Les joueurs avec lesquels j’aimais bien jouer.
 
Et ceux que j’évitais comme le peste.
 

Le jugement t’empêche de progresser

 
Les années passant, je voyais la qualité de mon jeu stagner. 
 
J’étais frustrée de ne pas être plus drôleplus créativeplus talentueuse que ça.
 
Bref, j’étais en plein egotrip. 🚀🚀🚀
 
Je cherchais les solutions à l’extérieur de moi.
 
Puis j’ai eu mon fils et les occasions d’improviser se firent de plus en plus rares.
 
Plutôt que de créer de la frustration, ce manque a crée une reconnexion avec ce que je venais chercher en impro.
 
Prendre du plaisir à raconter des histoires. 🔥😍🥰
 
Et comment on fait ça ?
 
En étant dans le moment présent, en acceptant toutes les circonstances qui s’offrent à moi sans les juger.
 

SANS LES JUGER

 
👉 Même si l’histoire ne va pas dans mon sens.
 
👉 Même si les joueurs n’appliquent pas les règles
 
👉 Même si le public ne rit pas quand je parle
 
👉 Même si mon ego n’est pas d’accord
 
Je suis juste à fond dans l’expérience du moment présent.
 
Je crois en l’existence de mon personnage et de la situation comme si ma vie en dépendait.
 
Je lâche prise sur le résultat.
 
Parce que je suis dans le pure plaisir du jeu, de la création, de l’instant.
 
J'improvise sans jugement
 
Si je joue un frigidaire, je suis un frigidaire. J’ai froid à l’intérieur. 🥶🧊🥶
 
J’ai un cordon qui me relit au mur. Une porte devant qui s’ouvre. J’ai des difficultés à me déplacer. J’ai des émotions pour un grille-pain mais notre relation ne peut pas aller plus loin car nos cordons respectifs nous empêchent de nous rapprocher.
 
Si je juge l’idée de départ d’être un frigidaire, comment je fais pour en être un ?
 
Si je me place en spectateur de la scène, bien installé dans mes petits coussins, évaluant que je ne suis pas digne de jouer un frigidaire, comment cela va impacter la scène ?
 
Je vais louper les détails, la connexion à l’autre joueur, les émotions
 
Et la scène va être naze. 0️0️0️
 
Mais ça ne sera pas ma faute, c’était nul dès le départ. Fallait pas me demander de jouer un frigidaire.
 
Porter un jugement sur les autres, sur des faits, sur des frigidaires te dessert toi en premier lieu.
 
En faisant ça, tu te prives d’expériences, d’opportunités, de relations, de surprises.
 

Comment tu fais comment pour arrêter ce jugement ? 🧑‍⚖️

 
C’est pas un truc que tu contrôles.
 
C’est instinctif.
 
Il se passe des choses dans ta tête dont tu n’es pas conscient.
 
Je suis curieuse de savoir quel rapport tu as aux jugements que tu portes à toi et aux autres.
 
👩‍⚖️ Est-ce que c’est une bonne chose selon toi ?
 
👩‍⚖️ Est-ce que tu juges un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout ?
 
👩‍⚖️ Est-ce que tu aimerais apprendre à vivre sans ?
 
👩‍⚖️ Comment serait ta vie sans jugements ? Qu’arriverais-tu à faire ? Qu’est-ce qui changerait ?

Mais qu’est-ce qui se passe donc dans ta tête ?

 

J’ai réalisé il y a quelques jours que l’on allait partir de Hongrie pour rentrer en France dans une semaine. 😲😲😲
 
Quand j’ai dit ça à mes collègues de mastermind, ils m’ont regardé avec des yeux ronds.
 
C’est à dire que je leur ai annoncé ça sur le même ton que « je me suis baladée dans un magnifique endroit ce weekend ».
 
Jolie balade en famille
 
Je suis contente mais pas stressée. En moi, c’est paisible. 👌👌👌
 
Pourtant, c’est pas comme si j’avais l’habitude de changer de pays tous les 3 mois… avec mon petit garçon de 2 ans.
 
En fait, je n’ai aucun doute sur sa capacité à encaisser le changement car je n’ai aucun doute sur la mienne.
 
Au contraire, j’adore ça.
 
Pourquoi ?
 
Il se passe un truc dans ma tête face à cette situation. Je vais t’expliquer tout ça.
 
Dans la première partie de l’article, je te parlais des jugements que l’on porte à soi et aux autres. ⚖️
 
Et comment cela peut nous priver de belles choses dans notre vie.
 
Qu’est ce qui se passe dans notre cerveau ? Et ainsi comprendre comment mieux maîtriser ses jugements.
 

Nous sommes tous dotés de 3 cerveaux. 🧠🧠🧠

 
Si, si, même les participants des marseillais à Miami 8 en ont 3. C’est juste qu’ils n’en ont pas la même utilisation que toi. 😂😂😂
cerveaux reptilien limbique et le cortex
 
Tout d’abord, le cerveau reptilien, qui est à l’origine des automatismes et de la survie. 🐍🐍🐍
 
Hérité de nos plus lointains ancêtres, il est le siège des grandes fonctions vitales, le centre stratégique de nos instincts de survie en quelque sorte, véritable déclencheur de la fuite et de la peur.
  
S’il identifie un danger, il déclenche de façon quasi instantanée l’alarme en libérant de l’adrénaline.
 
C’est de là que vient le fameux « stress » permettant de répondre au danger et à la menace imminente.
 
Il a besoin de repères. Il est rapide et n’aime pas le changement.
 
Il est individualiste. Il peut générer des comportements agressifs et possessifs plus ou moins contrôlables.
 
En schématisant, le cerveau reptilien dans sa lutte pour la survie ne connaît que trois réactions : l’attaque, la fuite ou la paralysie.
 
Il ne fonctionne que dans et pour le présent. 👇👇👇
 

Cerveau limbique : le sentimental

  
Ensuite vient le cerveau limbique, siège de nos émotions, de nos relations, de nos intuitions, de notre mémoire, de nos premiers apprentissages d’acquisition, de notre motivation
 
Rien que ça !
 
Il possède 4 grandes compétences :
 
❤️ il perçoit nos émotions,
 
❤️ il exprime nos émotions,
 
❤️ il perçoit les émotions des autres
 
❤️ il prend en compte les émotions des autres (aka l’empathie).
 
Ce cerveau de l’intelligence émotionnelle nous permet d’interagir avec le monde.
 
Grâce à lui, nous tranchons la question du « j’aime ou j’aime pas », du « j’ai envie ou pas envie », du « c’est bien ou mal ». 🔪🔪🔪
 
Autant dire que notre qualité de vie et notre bien-être dépendent fortement de lui. Il influence nombre de nos motivations et actions.
 
Il fonctionne par rapport au passé. 👈👈👈
 
Tan, tan, tan, c’est lui le coupable…. De nos jugements.
 
Je finis le tour du propriétaire et je reviens dessus.
 

Le cortex cérébral : l’intello de la bande

 
Vient enfin pour finir le cortex cérébral. 🧐🧐🧐
 
Centre de contrôle de l’intelligence globale, il est le siège du raisonnement, de l’analyse, du vocabulaire, mais aussi de la pensée abstraite et de la créativité.
 
Il aime le changement, la nouveauté, la complexité, les apprentissages en nous permettant de nous adapter à toute situation inédite de façon réfléchiepositive et constructive.  😄😄😄
 
L’inverse du reptilien. 🐍
 
Mais le truc, c’est qu’il aime bien prendre son temps. Il lui faut entre 3 et 4 secondes pour réagir et a besoin d’être nourri constamment de connaissances.
 
Il se développe et se transforme en permanence grâce aux nouveaux apprentissages qui sollicitent la création de nouvelles connexions neuronales.
 
Plus tu connectes, plus t’as de capacités d’adaptation.
 
Il est tourné vers le futur. 👉👉👉
 

Quand la cohabitation se passe mal

 
La société dans laquelle tu vis ne t’aide pas à faire fonctionner correctement tes 3 cerveaux.
 
1. Tu es stressé en permanence par des « fausses » informations. Ta vie est rarement en danger. Mais ton cerveau reptilien ne sait pas faire la différence.
 
Tu ne vas pas mourir si ton boss ne reçoit pas ta présentation vendredi à 11h.
 
Pourtant, tu envoies le même signal que si tu venais de croiser un loup au détour d’un bosquet. 🐺🐺🐺
 
Et des loups t’en croises 15 fois par jour. Ne t’étonnes pas de pas dormir la nuit et d’être fatigué en permanence.
 
2. Les réseaux sociaux, mailsapplications et toutes ces merveilles de l’ère d’internet sont pensés pour venir titiller ton cerveau limbique en permanence. 
 
Aimer, détester, juger, être accepté… 👍👎👍👎
 
Inconsciemment, quand tu ouvres 54 fois par jour ta boite email, tu vas chercher des informations de cet ordre là.
 
 » Suis-je aimé/validé par autrui ? »
 
Ce que tu fais en ouvrant compulsivement ta boite mail, c’est venir prendre ta petite dose d’endorphine.
 
Sans le savoir, on est devenu des gros junkies des émotions.
 
3. De quoi tu nourris ton cortex cérébral ?
 
Émissions TV, news, séries, c’est de la junk food.
 
Tu en es accros à cause des pics d’émotions que tu ressens quand tu les consommes. Ton limbique te dit  » miam miam « .
 
Mais ton cortex te dit « au secours ».
 
La lecture ou autre source d’information qui fait appel à ta réflexion, ton imagination, ton sens critique, ça c’est bon. 🤝🤝🤝
 
Toute forme d’apprentissage qui ne laisse pas passif ton cerveau.
 
Sauf que le premier est plus accessible que le second.
 
Ca va te prendre 2 secondes de te replonger dans l’intrigue d’une série.
 
15 mn pour un bouquin. Parce que ça demande un engagement, un investissement plus important de ta part.
 
Donc, c’est moins facile d’accès. 
 

Pourquoi je vis bien le fait de quitter la Hongrie ?

 
Le truc qui se passe dans ma tête avec le fait de rentrer en France. 🍷🧀
 
C’est qu’il y a comme un statu quo entre mes 3 cerveaux.
 
🐍 Le reptilien ne pressent pas de danger immédiat.
 
❤️ Le limbique ressent des émotions équilibrées entre la tristesse liée au départ et la joie du fait de rentrer.
 
🤓 Le cortex se réjouit à l’idée de vivre de nouvelles expériences/apprentissages.
 
Comme aucun de mes cerveaux ne prend le dessus sur les autres, je vis bien cette situation.
 
Mes émotions sont équilibrées.
 
Et je n’émets pas de jugement quant au fait de rentrer.
 
Et toi alors :
 
Es-tu prisonnier de ton reptilien ?
 
Es-tu le jeu de ton limbique et accros aux pics émotionnels ?
 
De quoi nourris-tu ton cortex ?
 
Laisses-tu les jugements brouiller ta perception des situations ?
 

Pourquoi se crée t-on des émotions qui n’ont pas lieu d’être ?

 
On vient d’explorer le comment se créent les émotions. Regardons maintenant le pourquoi.
 
Par exemple, si quelqu’un me dit qu’il ne veut pas être coaché par moi parce que ça ne peut pas fonctionner par visioconférence.
 
😠 Je peux choisir de le prendre pour moi.
 
😠 Remettre en question mon business model.
 
😠 Envisager de ne travailler qu’avec des clients physiques.
 
😠 Stresser sur la viabilité de mon activité.
 
😠 Avoir peur de ne pas avoir de clients.
 
😠 Me dire que cette personne n’a rien compris.
 
😠 Quelle est trop conne.
 
😠 Pour qui elle se prend…
 
Ce qui revient à me battre avec sa pensée. ⚔️
 
Chronophage, énergivore, contre-productif
 
Ou alors, je peux l’accepter.
 
🙏 C’est ok ce que tu penses.
 
🙏 On ne travaillera pas ensemble et c’est ok.
 
🙏 Je ne suis pas une coach qui te convient et c’est ok.
 
🙏 Je me concentre sur les personnes que je veux servir. Pour qui la visio est un plus, pas un moins.
 
Puissant, cohérent, dynamisant
 

Tu te facilites tellement la vie en acceptant les choses telles qu’elles sont

 
Mais je ne te dis pas d’être défaitiste pour autant.
 
Comment réussir à faire la part des choses ?
 
😉 Apprends à ne plus juger en prenant du recul
 
😉 Accepte les faits pour ce qu’ils sont : neutres
 
😉 Rappelle-toi ce qui se passe avec tes 3 cerveaux : est-ce qu’il y en a un qui prend le dessus sur les autres ?
 
😉 Plus tes émotions sont hautes, plus ton intelligence est basse.
 
😉 Ne réagit pas sous le coup de tes émotions.
 
😉 Prends du recul, détache toi.
 
😉 Attends que ton niveau émotionnel soit revenu à la normal pour prendre des décisions.
 

Conclusion

Plus tu vas juger les gens autour de toi, les situations, les faits, plus tu vas biaiser la qualité de tes décisions.

Tu as vu comment fonctionne ton cerveau. Et comment il participe à te brouiller la vue.

L’acceptation, c’est aussi la bienveillance. Envers toi-même et envers les autres.

Cultive cette qualité et tu verras ta vie changer. 🙏🙏🙏

Ce que je partage avec toi chaque semaine, c’est un tout petit aperçu de ce qui se passe dans mes coachings.

Je suis complètement dévote à ce travail. Toutes ces informations que je te transmets, c’est pour t’aider à avancer.

Je le remarque avec mes nouveaux clients.

Plus besoin de passer du temps à introduire ma manière de penser et de travailler avec eux.

Ils ont déjà tout compris.

Et ils se sont décidés à passer à l’action. Car ils savent qu’avec moi, ils vont être capable d’assembler les dernières pièces du puzzle.

Si tu sens que tu es dans un entre deux, que tu hésites, la séance diagnostic est faite pour toi.

Inscris-toi en cliquant sur le lien et rassemble les dernières pièces de ton puzzle ! 

Laisse un commentaire si tu veux réagir à cet article mais aussi partager ta propre expérience.

Tu réalises que tu portes beaucoup trop de jugement ? Cool, t’en as pris conscience. Au boulot maintenant !

Et je te mets le lien du PDF de l’infographie à télécharger ci-dessous. 

❤🧡💛💚💙💜🤍

Stéphanie

Télécharge ton PDF sur moins de jugement et plus d’acceptation

Facebooktwitterlinkedin
sed libero id elementum dolor mattis dolor. venenatis,
Pack confiance en soi

TELECHARGEZ GRATUITEMENT LE PACK POUR AUGMENTERVOTRE CONFIANCE EN VOUS !

 5 infographies sur la confiance en soi à télécharger au format PDF

Votre email restera 100% confidentiel

C'est tout bon ! Vous allez recevoir un mail pour confirmer votre inscription.