Comment mener son projet jusqu’au bout ?

par | Oct 9, 2019 | Développement personnel | 2 commentaires

Un projet, c’est comme un bébé.

On s’en occupe beaucoup et on a un grand attachement émotionnel.

Difficile de faire la part des choses quand on fait fausse route.

Je te partage dans cet article le cheminement de mon bébé à moi, ImprovYourself :

✅ Depuis ses prémices à aujourd’hui,

✅ Toutes les batailles que j’ai dû mener,

✅ Avec ses hauts et ses bas…

Parce que tu t’y retrouveras, peu importe où tu te situes dans le tien, de projet.

Bonne lecture 😉

Coincé dans ton labyrinthe mental

 

Est-ce que tu es dans ou tu as expérimenté une situation de vie où tu as le sentiment de n’avoir aucune échappatoire ?

 
Comme si tu étais coincé dans un labyrinthe avec un clown qui te poursuit. 🤡🤡🤡
 
L’angoisse !
 
Tu as très envie d’en sortir rapidement mais tout ce que tu entreprends est voué à l’échec.
 
Quand j’étais salariée, je détestais mon job. T’as dû le comprendre depuis le temps vu que je te l’ai dit 12 556 fois. 😂😂😂
 
Donc c’était l’enfer mais je pouvais pas démissionner pour autant.
 
C’est pas la fête du slip. Faut bien manger et payer les factures. Et que va dire ta mère ? Toussa toussa. 🩲🩲🩲
 
Bon, ok, je cherche un autre job.
 
Sauf que ce que je faisais ne me plaisait pas.
 
Alors chercher un autre boulot dans le même domaine, c’était se mettre en action avec l’énergie d’un poulpe sur l’étalage d’un poissonnier un 15 août. 🐟🐟🐟
 
Mon cerveau en était logiquement venu à la conclusion que j’étais inemployable.
 
Et donc condamnée à rester ad vitam eternam dans ce job que j’exécrais.
 
Plus déprimant, tu meurs.
 
Ouais ben c’est pas drôle. Y’en a qui vont jusque là…
 
Et j’espère que t’as pas ce genre de pensées hein ??!! 🤨🤨🤨
 
 

Un an et des milliers de kilomètres

 
Pour revenir à mon histoire, il m’a fallut un an et des milliers de kilomètres pour commencer à faire le deuil de mon CDI.
 
J’étais en congé sabbatique à Singapour.
 
Et malgré la destination exotique, je me faisais chier comme un rat mort. 🐀☠️
 
Mon mec de l’époque travaillait jusqu’à point d’heure tous les jours.
 
J’avais pour seul activité mon ordinateur, mes séries et ma salle de sport.
 
Alors que les paramètres avaient changé, je me retrouvais à nouveau dans une situation merdique de laquelle je ne savais pas comment m’extraire.
 
A ce stade là, je n’étais même pas consciente de la répétition du schéma.
 
C’était la faute de mon mec, des singapouriens, des expatriés… bref, tout le monde sauf moi.
 
Par contre, il y a un truc qui devenait de plus en plus clair.
 
Il était impensable que je remette les pieds dans cette boite. ⚰️
 
J’avais pris du recul. J’avais goûte à la liberté. Le chemin en arrière était condamné. 🚷🚷🚷
 
Ce que je comprenais pas, c’est pourquoi je me sentais aussi mal à Singapour.
 
L’émotion qui me submergeait 15 fois par jour était l’angoisse.
 
J’avais tellement mal au bide que je pensais m’être fait un nœud aux intestins.
 
Comme des coups de couteaux qui me laceraient les intestins. (Bon appétit ^^) 🔪🔪🔪
 
L'angoisse du sourire

Photo prise pendant mon année à Singapour… tellement de douleurs derrière ce sourire

 

Retour au point de départ

 
Une fois rentrée en France et licenciée (libérée, délivrée) par ma boite, ma peur ne m‘a pas lâchée.
 
Et mon schéma s’est à nouveau répété.
 
Mes journées n’avaient ni culcul ni têtête. (Si tu connais la référence, réponds en emoji 😆)
 
A ce stade là, j’étais vraiment désespérée de ne jamais trouver l’équilibre et le bonheur dans ma vie.
 
Je me sentais tellement nulle. 0️⃣0️⃣0️⃣
 
Je pensais que tout le monde autour de moi avait tout compris sauf moi. Je les croyais en maîtrise totale, aux parfaites commandes de leur carrière et de leur vie.
 
Pourquoi je n’avais pas ce qu’ils avaient ? 🤔
 
Quel était leur secret ? 🤔
 
Si toi aussi tu te poses ces questions, écoute moi bien.
 
Il n’y a pas de secret.
 

La plupart des gens sont en mode survis

 
Il y a une différence énorme entre ce que les gens donnent à voir au monde extérieur et comment ils se sentent à l’intérieur.
 
La preuve avec moi à l’époque. Même mon mec ne pouvait pas deviner que je me sentais aussi mal.
 
Parce que j’investissais une énergie énorme pour faire croire que tout allait bien.
 
👍 Je sais où je vais.
 
👍 Je suis forte et j’ai besoin de personne.
 
👍 Ma reconversion ? Ah oui, c’est super, tout est vraiment super. C’est trop bien vraiment. J’ai envie de passer mes journées sous la couette et j’ai jamais été aussi heureuse et épanouie.
 
Et donc, les choses ont ENFIN commencé à bouger quand je me suis remise en question.
 
🥰 Que j’ai lâché certaines croyances auxquelles j’étais si solidement attachée.
 
🥰 Que j’ai accepté d’être vulnérable
 
🥰 Que j’ai pris la responsabilité de ma vie.
 

Sortir de ton labyrinthe ne tient qu’à toi

 
Pose toi la question : Est-ce que mes actions ont du sens ?
 
Quand tu regardes ce que tu fais de tes journées, est-ce que tu te dit « c’est parfaitement cohérent avec la personne que je suis » ?
 
Si tu me lis avec assiduité, c’est probablement que non.
 
Alors quelle est la première action que tu peux entreprendre aujourd’hui qui a vraiment du sens pour toi ?
 
Oserai-je te suggérer de prendre RDV avec moi pour une séance diagnostic ?
 
Bien sûr que oui !
 
10 ans à subir une vie qui n’avait aucun sens pour moi.
 
Je suis la pro des actions de merde. 😅😅😅
 
Enfin, j’étais. Mais du coup, je suis très forte pour les identifier chez les autres.
 
Clique sur le lien pour réserver:
 

Ce que j’ai vécu ces 2 derniers mois

 

Petite avance rapide sur ma vie actuelle…

Ce que je m’apprête à partager avec toi est le truc le plus inconfortable que j’ai jamais fait de façon volontaire. 😬😬😬
 
Je respire un coup, aller, c’est parti !
 
Ça fait un peu plus de 2 mois que je suis enfin complètement dédiée à mon business.
 
Ce qui fait que quand j’écris ces lignes, il est jeudi 15h.
 
✅ J’ai eu 3 nouveaux clients cette semaine.
 
✅ J’ai fait toutes les tâches importantes de ma semaine.
 
✅ Demain j’ai pris un jour off pour passer la journée avec mon chéri.
 
Si tu es comme moi il y a encore 3/4 mois, à ce stade de l’article, tu me détestes.
 
Et je sais très bien pourquoi.
 
Je n’ai pas la vantardise en intention…. Je veux que tu comprennes le processus de transformation par lequel je suis passée pour en arriver là.
 
Je suis coach de vie depuis 2016. Mais pas que.
 
Pour compléter mes revenus, je donnais des cours d’impro, de français et d’anglais. Sauf que ces compléments d’activité devenaient de plus en plus mon activité complète. 🤔🤔🤔
 
Constat assez violent à mi-année 2019 : 1 client et 600€ de CA en coaching. Ouch.
 
J’envoyais ma Loveletter toutes les semaines. J’avais mon podcast qui tournait. En surface, c’était business a usual.
 
Mais mon attention et énergie n’étaient pas du tout consacrées à mon activité de coaching.
 
On est partis s’installer en Hongrie en juillet.
 
Ce qui signifiait pour moi lâcher mes activités « complémentaires » pour ne vivre que du coaching. 😱😱😱
 
En y repensant, c’était comme me retrouver face au vide avant un saut en chute libre. Plus rien à quoi me raccrocherPlus d’excuses.
 

Juillet et août, j’ai fait 0€ de CA

 
Et j’ai investi mes dernières économies dans mon business pour me former et me faire coacher.
 
Ça a généré des ÉNORMES tensions avec mon mec qui ne comprenait pas mon acharnement à vouloir faire ce métier. A mettre en péril notre sécurité, notre couple, notre famille. On a même dû rompre (quelques heures 🙃).
 
Je me suis engagée à faire autre chose si je n’avais pas de nouveau client d’ici octobre.
 
On était fin août. Niveau timing, c’était tendax. Je n’avais pas l’ombre d’un client en vue.
 
Mais j’y croyais comme jamais j’y avais cru avant. 🐯🐯🐯
 
J’ai vraiment vécu un acte de foi. Je me suis battue pour mon business. Je me suis prouvée que rien ne viendrait se mettre entre moi et ma mission de vie. 🦁🦁🦁
 
Mais surtout, j’ai agi, massivement et avec cohérence.
 
En septembre, j’ai eu 18 séances diagnostic et 2 clients au final. Ca fait 16 personnes qui m’ont dit non. Mais aussi 16 occasions de m’améliorer.
 
Rien que cette semaine, j’ai eu 3 oui suite aux 3 séances diagnostic que j’avais de programmé. 👍👍👍
 
J’ai mis à plat tout mon process :
 
– ma page d’accueil,
– formulaires pour récupérer de nouveaux emails,
– page de séance diagnostic.
 
J’envoie maintenant 3 emails très longs et de grande valeur toutes les semaines.
 
D’ailleurs, si tu n’es pas encore inscrit à la Loveletter, fais le ici :
 
De ces 3 emails, je crée un article et une infographie.
 
Et j’ai le podcast dans les cartons qui finira bien par émerger à nouveau.
 

Focus, focus, focus

 
Je suis obsédée par tes douleurs et problématiques. J’ai des tonnes d’idées et jamais eu un problème de page blanche depuis fin août. 💡💡💡
 
Je m’éclate, je me transcende en t’écrivant. 🔥🎇🌈
 
Pourquoi ? Je ne pense pas à moi.
 
Je pense à comment je peux servir ceux qui me suivent. 🤩
 
Comment je peux les inspirer à passer à l’action. 🤩
 
Comment je peux leur montrer que c’est possible de changer de vie. 🤩
 
Je suis concentrée sur ce que je veux apporter au monde. Et pas sur ce que le monde peut m’apporter.
 
Gros, gros, gros changement de focus.
 
Aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir à peine entre-ouvert la porte du potentiel de mon business.
 
Même l’expérience la plus inconfortable est une occasion de m’améliorer et de grandir. Comme celle là.
 
A partir du moment où je prends le temps d’évaluer mes actions et de me demander comment faire mieux la prochaine fois. 💹💹💹
 
J’affine la qualité de mes pensées comme on affinerait un couteau.
 
Et j’ai des clients que j’aide et que je kiffe à la folie.
 
Il y a 2 mois, j’étais au bord du gouffre.
 
Aujourd’hui, j’ai l’impression d’être invincible. 🦸🏻‍♀️🦸🏻‍♀️🦸🏻‍♀️
 

Pour résumer ces 2 derniers mois 

 
💪 Ose expérimenter l’inconfort, c’est le signe que tu es en train de changer
 
💪 Investi-toi corps et âme dans ce qui a le plus de sens pour toi
 
💪 Entoure-toi de personnes qui ont l’expérience, les compétences qui te manquent
 
💪 Donne toi une dead line et un objectif
 
💪 Mets-toi au service de ce qui a du sens pour toi et pas de ce qui a du sens pour ton ego (il n’est pas rentable)
 
💪 Agis massivement et avec cohérence
 
Tout ce processus s’est fait aux forceps. C’était loin d’être facile, je suis loin d’être arrivée à mon objectif. Mais tout ça valait 1 million de fois la peine.
 
Si tu expérimentes en ce moment même cette lutte, je t’encourage à persévérer. Tout simplement.
 
Et avec beaucoup de bienveillance et d’amour envers toi-même.
 
Oser la vulnérabilité
 
 

T’imagines si j’avais arrêté mon activité fin août ?

 
Bon, je suis réaliste, tu m’aurais vite oubliée.
 
C’est la vie =)
 
Mais moi, si je l’imagine, j’aurai gardé en bouche un goût amer de
 
« Je suis pas allée jusqu’au bout. »
 
Ces deux derniers mois ont été intenses. Mais ils ont fait de moi une meilleure coach💛💛💛
 
Je n’ai plus peur du rejet.
 
J’ai appris à coacher hard.
 
A poser les questions qui me mettent mal à l’aise.
 
« Ok, tu veux pas que je t’accompagne car tu ne crois pas en ma capacité à t’aider dans cette démarche ? »
 
Je te dis pas le courage que ça m’a demandée la première fois où j’ai dû formuler une telle question. 😰😰😰
 
Parce que j’avais mon ego qui me disait :
 
« Woaw, ça va pas non ! Et s’il dit oui, on va avoir l’air de quoi ? »
 
Et là en ce moment même où j’écris ces lignes, il me dit :
 
« Woaw, ça va pas non ! Et si après, ils pensent que les gens n’ont pas confiance en toi ? Personne va vouloir se faire accompagner par toi ».
 
Moi je lui réponds qu’il a rien compris. Il est pas coach.
 
La finalité c’est pas de faire croire que je suis trop forte en toute circonstance.
 
La finalité c’est de te faire comprendre que je suis prête à sacrifier mon confort et mon ego pour aller au fond de ta vérité.
 
Parce qu’aujourd’hui, je suis en parfaite adéquation avec mon modèle de pensée.
 

Je veux que tu arrives au même stade que moi

 
🔥 Celui où tu ne prends plus tes pensées pour des faits (je vais faire une casquette ou un t-shirt de cette phrase ^^)
 
🔥 Celui où tu ne te laisses plus submerger par une émotion
 
🔥 Celui où tu vis ton émotion quelle qu’elle soit, même des plus désagréable
 
🔥 Celui où tu sais quoi ajuster quand tu n’as pas obtenu le résultat désiré
 
🔥 Celui où tu comprends que tout, tout, j’ai bien dit tout, reviens à la pensée que tu as face à un fait.
 
Ton modèle, tes pensées ne viendront pas interférer avec les miens.
 
Et je veux la même chose pour toi.
 
Je connais le processus pour y arriver. Je sais te poser les bonnes questions.
 
Une des clés de ce processus, c’est l’acharnement.
 
Ne jamais abandonner.

Conclusion

Si tu souhaites en savoir plus sur les autres clés, je te donne RDV en séance diagnostic. 
 
D’ic là, si tu veux réagir, tu peux le faire dans les commentaires
 

Pour conclure cet article, rappelle-toi que pour sortir d’une situation qui te paraît bloquée, tu dois prendre conscience que tu fais du sur-place.

A partir de là, tu commences à mettre en place des actions cohérentes que tu sais ajuster avec le temps et les expériences.

Quand tu commences à mettre les bonnes actions en œuvre, tu le sais.

Pourquoi ?

Parce que tu obtiens des résultats. 🔥🔥🔥

Et même s’ils mettent du temps à venir, ne lâche rien. ⏳⏳⏳

Prends l’habitude d’évaluer tes actions et modifie ce qui ne fonctionne pas.

Mieux vaut un petit peu chaque jour qu’un gros effort suivi de plus rien.

Plein d’amour et de bienveillance pour toi ⭐🧡⭐

Stéphanie

Télécharge ton PDF sur « Ne JAMAIS abandonner »

Facebooktwitterlinkedin
et, ante. libero. quis, Curabitur id
Pack confiance en soi

TELECHARGEZ GRATUITEMENT LE PACK POUR AUGMENTERVOTRE CONFIANCE EN VOUS !

 5 infographies sur la confiance en soi à télécharger au format PDF

Votre email restera 100% confidentiel

C'est tout bon ! Vous allez recevoir un mail pour confirmer votre inscription.