Pitcher ou mourir, il faut choisir

par | Avr 27, 2016 | Communication, Confiance en soi, Prise de parole en public | 4 commentaires

Êtes-vous mal à l’aise quand on vous demande ce que vous faites dans la vie ? Si la réponse est oui, vous devez apprendre à pitcher. Pitcher c’est être capable de communiquer clairement sur son activité professionnelle en un temps donné limité allant de 1 mn à 15 mn. C’est court, très court. Et en même temps, très bénéfique car ça nous oblige à aller à l’essentiel.

Que vous soyez salarié, entrepreneur, retraité, femme/homme au foyer, en recherche d’emploi, chef d’entreprise, nous avons tous une activité à défendre. Vous avez donc tous besoin de savoir bien pitcher. Et ainsi répondre en toute sérénité à la question du qu’est-ce que vous faites dans la vie.

Pitcher, une question vitale ?

Il est très sérieusement question de vie ou de mort quant à votre capacité à parler efficacement de votre activité professionnelle. La vie ou la mort, c’est pour le projet, pas pour vous hein. Et pour en accompagner le développement, vous devez être capable de promouvoir ce qui vous donne envie de vous lever le matin. J’utilise volontairement le verbe promouvoir. Il s’agit en effet de donner envie. Et oui, on va utiliser les mêmes techniques que les publicitaires. Votre pitch doit être comme la bande annonce d’un film : en dire suffisamment pour éveiller la curiosité sans donner l’impression à l’interlocuteur qu’il sait déjà tout.

Comment pitcher en s’adressant aux besoins de vos interlocuteurs ?

On a naturellement tendance à parler de ses propres besoins. Ainsi en toute logique, ce qui intéresse les personnes qui sont en face de vous, c’est EUX-MÊME ! Alors basez tout le message de votre pitch vers l’autre. Et oui, ce n’est pas évident, vous n’en avez pas l’habitude.

Vous êtes-vous déjà retrouvé en réunion et sentir la moutarde vous monter en nez quand quelqu’un prend la parole pour ne parler que de lui ? Combien ce qu’il a réalisé est génial, dégage un fort chiffre, a été validé par le N+12 avec ses félicitions… Vous sentez des pulsions monter en vous. Non, vous n’êtes pas un Patrick Bateman qui s’ignore. Vous n’avez juste que faire des besoins de reconnaissance de cet individu. Ce n’est ni le lieu, ni l’endroit. J’appelle ça un hold up.

Alors, ne faites pas subir ça aux autres avec votre pitch ou vous allez susciter les mêmes réactions.

Pitcher ou comment faire passer un message

Comprenez que vous aurez autant de pitchs que d’interlocuteurs. Apprenez à adapter votre discours selon les personnes, les contextes, les événements. La solution que vous apportez doit être cohérente avec les besoins de vos interlocuteurs, pas l’inverse.

Le message d’un pitch se construit ainsi:

  • Contexte → il pleut
  • Problème → les parapluies, c’est pas pratique. On les oublie, on les perd et on n’a pas les mains libres
  • Expertise → il vous faut une protection dont vous ne vous séparerez pas
  • Solution → un manteau à capuche imperméable
  • Appel à action → disponible dans tous les magasins de manteau à capuche imperméable

Alors oui la solution, c’est vous. Mais ne vous limitez pas à une description fonctionnelle. Vous devez faire vivre, du moins faire imaginer, à vos interlocuteurs, l’expérience que votre solution peut procurer. Il faut mettre en avant la plus-value qu’offre votre solution.

  • Solution → un manteau à capuche imperméable qui vous gardera au chaud et au sec, malgré une météo peu clémente. Les intempéries n’auront plus d’effet sur vous.

Pitcher ça se prépare

Vous devez vous entraînez mentalement, comme un athlète. Que ce soit dans votre tête, devant un miroir, en vous filmant, devant des proches, sous la douche ; entraînez-vous à dire votre message… au point de pouvoir le réciter sans y réfléchir. Imbibez-vous des intentions, des gestes, des intonations. Et n’ayez pas peur de demander avis et feed-back à votre entourage afin d’optimiser l’impact de votre message.

Susciter l’envie et raconter une histoire

Pitcher pour nous raconter votre curriculum vitae ligne par ligne, ça n’a aucun intérêt. Erreur. Fatale.

Pour donner envie à vos interlocuteur d’embarquer avec vous dans votre aventure, racontez-leur une histoire. Profitez-en aussi au passage pour leur démontrez pourquoi il s’agit de la solution la plus pertinente par rapport à la problématique donnée. Alors amis entrepreneurs, sachez que les investisseurs n’investissent pas sur un projet mais sur une personne. Une personnalité qui doit donc disposer de compétences mais également d’une certaine sensibilité en lien avec ses ambitions.

Ainsi, n’hésitez pas à scénariser votre histoire afin de créer du lien. Votre auditoire va s’identifier à ce que vous racontez, il va se projeter. Vous vous souvenez de cette publicité ?

Bon là, c’est vraiment le chef d’oeuvre dans l’art du story telling. Émotion, enfance, nostalgie et bim, on s’adresse directement au cerveau reptilien. Vous avez une irrésistible envie de manger des saucisses, ou bien de faire des ricochets sur l’eau. La partie consciente de notre cerveau ne fait plus bien la distinction. Probable qu’il y aura des saucisses de Strasbourg dans votre prochain panier de course. Sorry ! Et oui, c’est là toute la force de l’histoire, vous vous adressez à l’inconscient.

Pitcher c’est transmettre votre passion

Si la poker face est un atout quand on joue aux cartes, ce n’en est pas un quand on doit pitcher. Le but de l’exercice est de faire mieux connaître votre activité. Et votre projet, c’est vous. Cela peut être par pudeur ou par excès de stress, mais une chose est sure, vous n’arrivez pas à communiquer ce que vous ressentez à l’intérieur. Alors concentrez-vous encore plus sur la partie préparation. Filmez-vous et analysez-vous. Encore et encore et encore. Est-ce que l’on sent la motivation, le plaisir, la passion dans votre gestuelle et votre non-verbal ?

Dernière ligne droite

Visez la clarté et la simplicité. Ne rentrez pas dans les détails. Vous pouvez par contre vous appuyer sur des chiffres, un ou deux , vraiment impactant. Pas plus ou vous risquez d’alourdir vos propos.

Et assurez-vous d’employer un vocabulaire adapté à votre auditoire. Vous ne pourrez pas tout dire. Acceptez cette frustration et portez toute votre attention sur votre audience. Quel est son besoin ? Quelle est l’information qui lui manque, qui va l’intéresser ?

Pitcher c’est pas gagné

pitcher c'est pas gagné

A l’aide ! En effet, c’est ce que vous pouvez vous dire à la lecture de cet article. Parce que travailler sur son pitch, c’est un peu comme faire le grand écart en jonglant. Ce n’est pas facile, c’est pénible mais c’est faisable. Pitcher, ça demande du travail, beaucoup de travail. Et vous verrez que tout réside dans la préparation.

Vous voulez réduire votre stress lors de vos prises de parole en public ? Lisez cet article !

Quel est votre ressenti de fin de lecture ? Êtes-vous motivé pour travailler sur votre pitch ou découragé ? Pensez-vous devoir absolument travailler sur le votre ou restez-vous persuadé de ne pas en avoir besoin ? Avez-vous des questions, besoin de conseil ? Faites-moi part de votre opinion en commentaire. Partagez l’article avec vos amis, vos collègues ou avec d’autres entrepreneurs. Et surtout, préparer, répéter, pitcher !

Bonne semaine
Stéphanie

Envie de réveiller votre confiance en soi et votre carrière?

Lectures pour aller plus loin

Voici une collection très bien faite, avec pleins de mise en pratique et de cas concrets. Un bon moyen pour travailler votre pitch mais pas que, loin s’en faut.

Vous êtes salarié et vous souhaitez donner un coup de boost à votre carrière?

Un livre à mettre entre les mains de tout entrepreneur qui se respecte et surtout qui se lance.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin
2ee6505bb9b68999e5ca6fc51087b0c4gggg
Pack confiance en soi

TELECHARGEZ GRATUITEMENT LE PACK POUR AMELIORER VOTRE CONFIANCE EN VOUS !

 5 infographies sur la confiance en soi à télécharger au format PDF

Votre email restera 100% confidentiel

C'est tout bon ! Vous allez recevoir un mail pour confirmer votre inscription.

Newsletter ImprovYourself

Restez informé des nouveaux articles, vidéos et infographies du blog

Vous êtes inscrit !