Pensée positive : définition et exercice pour la travailler

par | Nov 5, 2017 | Développement personnel | 2 commentaires

Dès que l’on parle de pensée positive, voilà ce qui vient en tête : Moi à mon Bisounours, je lui fais des bisous. Des gentils, des tous doux, des géants, des tous fous. Un bisou sur la joue, un bisou dans le cou, car mon p’tit Bisounours, il adore les bisous …

Pourtant si la pratique de la pensée positive était aussi simple qu’un épisode des Bisounours, elle serait plus répandue. On lui préfère largement des pensées plus sombres qui ne laissent pas présager le meilleur. Mais pourquoi donc ? Et qu’appelle t-on pensée négative exactement ? Et enfin, comment travailler sa pensée positive ?

Toute les réponses à ces questions sont ci-dessous. Allez les Bisounours, avec moi, en quête de la pensée positive !

.

Pourquoi avons-nous  des pensées négatives ?

La pensée négative est une stratégie de survie qui nous amène à chercher ce qui ne va pas afin de nous protéger du danger.  C’est archaïque, on n’y peut rien. On est programmé ainsi. C’était bien pratique du temps où on servait d’apéro aux lions et autres bêtes féroces. Mais ça l’est beaucoup moins dans notre société modernisée.  Nos pensées créent réellement la réalité. Ainsi, au lieu d’empêcher les mauvaises choses de se produire, nous disons à notre inconscient de tout faire pour les matérialiser.

Nous sommes aussi influencés par nos parents, nos enseignants, les médias et la société dans notre manière de penser. Si ceux qui nous ont élevés pensaient négativement, nous avons appris à faire de même. Nos croyances négatives sur nous-mêmes et le monde nous font avoir des pensées négatives. Si vous croyez que vous êtes stupide, vos pensées soutiendront cette croyance.

.

Pensée positive vs négative : où se fait la bascule ?

La pensée négative consiste simplement à penser à ce que l’on ne veut pas. Tandis que la pensée positive se concentre sur ce que l’on veut.

Demandez-vous, est-ce que je me concentre davantage sur ce que je veux ou ce que je ne veux pas ? Pour la majorité d’entre nous, la réponse est la deuxième. La plupart des gens sont inconsciemment accro à la pensée négative. La pensée négative n’est pas seulement une mauvaise habitude, c’est une dépendance terrible. Je sors un peu de ma zone d’expertise mais je suis persuadée que cela est directement responsable de toutes les autres addictions connues de l’homme. Après tout, quand nous sommes accro à la nourriture, à la télé, , à l’alcool, à la drogue…, nous essayons vraiment d’échapper à nos propres pensées.

La pensée négative inclut les mots que vous dites et pensez. Elle inclut également des visualisations négatives, le monologue intérieur et des métaphores, ainsi que, mentalement, se remémorer des souvenirs malheureux.

Bien souvent nous ne reconnaissons même pas la pensée négative. Alors prenons un moment pour clarifier les manières de penser qui cachent de la négativité. En prendre conscience, c’est déjà énorme.

.

perfectionniste vs optimaliste
Accuser-pensée positive

Accuser

les autres ou les circonstances de son infortune

Quand mes frères viennent manger chez ma grand-mère, ils se plaignent souvent du fait qu’elle fasse trop à manger et que cela les fasse grossir.

Je suis toujours frappée par cette manière de réfléchir. Ce n’est pas de leur faute s’ils mangent trop. Alors certes il est difficile de résister à sa délicieuse tarte où il y a plus de fromage qu’autre chose mais bon, ce serait bien d’assumer.

J’aurai pu prendre l’exemple des filles qu s’habillent trop légèrement et que l’on accuse d’aguicher les hommes. Qu’en gros, s’il leur arrive quelque chose, elles l’ont bien cherché… Vous voyez comme ce schéma de réflexion est fourbe et consiste à mettre la faute sur quelqu’un d’autre afin de ne pas assumer ses responsabilités.

Comment rendre cette pensée positive ? Prenez du recul et surtout votre responsabilité.

Estimer-pensée positive

Estimer

ou plutôt confondre des émotions pour des faits.

Je crois que j’ai appris tous les gros mots de la terre en observant mon père conduire. Voici le topo : Tous les autres conducteurs sont des imbéciles qui ne savent pas conduire et qui le mettent en danger. Pour lui, c’est un fait. La réalité, c’est qu’il a peur de conduire et que ça le stresse à en devenir agressif. Ça ce sont ses émotions. Et puis au passage, il rajoute un peu d’accusation, de généralisation, d’exagération… je m’arrête là, il y a de quoi tous les citer.

Comment rendre cette pensée positive ? Recentrez-vous et observez vos émotions. Qu’est ce qui vous met dans cet état et pourquoi ?

Prévoir-pensée positive

Prévoir

un futur négatif par rapport à ce qu’il pourrait se produire

Quand on sait que l’effet placebo induit à lui seul 30 % de l’effet thérapeutique voir bien plus dans certains cas, imaginez l’effet inverse. Avoir des prévisions négatives, c’est comme se tirer une balle dans le pied, marquer contre son camps, ne pas réviser avant un exam. Cela va vous nuire à vous en premier.

Comment rendre cette pensée positive ? Même si les oiseaux sont de mauvaises augures, visualisez du positif à fond. Concentrez-vous sur les couleurs, la température de l’endroit, la lumière, les odeurs, vos émotions… Vous devriez pouvoir toucher ce qui vous entoure tellement cela semble réel.

Prendre pour soi-pensée positive

Prendre pour soi

les situations ou les comportements des autres

Quand on n’a pas trop confiance en soi, on a vite faite de prendre tout pour soi. Mon boss est mal luné ce matin, c’est certainement à cause de moi et de la qualité de mon travail. Ma copine ne m’a pas appelé depuis plusieurs semaines, elles doit m’en vouloir de quelque chose. Mon partenaire n’a pas remarqué ma nouvelle coup de cheveux. Il ne m’aime plus autant qu’avant, c’est le début de la fin.

Dites-vous que ce qui intéresse en priorité votre prochain, c’est lui même. S’il n’a pas de temps ou d’attention à vous consacrer, c’est qu’il est trop préoccupé par ses propres problèmes.

Comment rendre cette pensée positive ? Observez la situation avec objectivité. Donc tenez-vous en aux faits et rien qu’au fait. Limitez l’affect. Dans cette optique, communiquez avec la personne concernée en lui faisant part de vos sentiments.

Exagérer-pensée positive

Exagérer

au-delà du réel

Ma petite cousine est une fan inconditionnelle de Jenifer. Ce n’est pas une chambre qu’elle a, c’est un temple dédié à la gloire de son idole… et à son chat Mimi. Elle aime aussi beaucoup Mimi. Si quelque chose venait à arriver à l’une ou l’autre, on ne serait pas loin de la fin du monde.

Mais bon, elle a 13 ans. C’est quoi votre excuse à vous ?

Comment rendre cette pensée positive ? Faites un pas en arrière et observez la situation. Relativisez. Et concentrez-vous sur tout le positif que cette situation vous apporte ou va vous apporter.

Mettre des étiquettes-pensée positive

Mettre des étiquettes

sur soi et les autres

Mais enfin quoi, nous n’êtes pas un porte-manteau ! Ça peut sembler rassurant de classer les personnes par catégories. Le problème c’est que ça enferme et ne laisse aucune place à l’amélioration et au changement. C’est comme une condamnation à vie.

Si je parle anglais comme une vache espagnole et que je n’ai de cesse de me dire que je suis nulle et que je l’ai toujours été, ça ne va pas me rendre meilleure. Si j’ai un intérêt quelconque à améliorer ma pratique de la langue, je n’ai qu’à me donner les moyens de progresser. Se poser en victime de la fatalité n’a aucun sens quand on y réfléchi.

Quant à mettre des étiquettes sur les autres, par pitié, évitez. Les clichés et autres phrases toutes faites… non vraiment, abstenez-vous.

Comment rendre cette pensée positive ? S’il s’agit de vous, faites le point sur votre croyance. Vous n’êtes pas nul en anglais. Vous n’en avez juste pas besoin au quotidien. S’il s’agit des autres, vous connaissez l’adage : « Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse. »

Tout ou rien-pensée positive

Tout ou rien

et surtout pas de nuance

Vous connaissez ces personnes qui aiment claironner « je suis exigent avec moi-même et avec les autres ». La phrase tombe comme un couperet… impitoyable. En gros, pas de place pour l’amélioration ou l’échec. T’as intérêt à fournir une qualité optimale tout de suite ou tu dégages.

Bon on va commencer par se détendre et puis ensuite on va relativiser. Mettre un peu de gris dans ce paysage noir et blanc. La vision du monde très manichéenne de Disney n’existe pas. On est tous un peu bon et méchant, bête et intelligent, organisé et désorganisé… enfin, vous comprenez l’idée !

Comment rendre cette pensée positive ? Encore et toujours prendre du recul. La perfection n’est pas de ce monde et sa recherche fait perdre trop de temps et d’énergie. Faites toujours de votre mieux en gardant vos objectifs en ligne de mire. Soyez plus tolérant avec vous-même et votre entourage. Tout le monde y gagnera, à commencer par votre niveau de stress.

Généraliser-pensée positive

Généraliser

encore une fois, pas de nuance

« Toujours » et « jamais » sont des termes très appréciés par celui qui a tendance à généraliser. Je sais que c’est la cause de nombreuse de mes disputes de couple : « Pourquoi tu laisses toujours traîner tes chaussettes ? ». Ce à quoi l’autre répond « Et toi, pourquoi t’es jamais contente, toujours en train de râler ? Tu ressembles de plus en plus à ta mère ! ».

Wouahhhh là c’est la 3ème guerre mondiale.

Sans en arriver là, comprenez que quand on généralise, on bloque le dialogue car on crée une frustration, voir une injustice chez l’autre. Mon compagnon ramasse ses chaussettes la plupart du temps et je ne passe pas mon temps à râler.

Comment rendre cette pensée positive ? Petit conseil de technique de communication bienveillante : évitez le « tu » et utilisez le « je ». Parlez en votre personne et ne projetez pas vos frustrations sur l’autre.

 

.

Comment rendre cette pensée positive ?

Vous l’avez compris, les pensées négatives sont basées sur la peur. Par exemple, si vous pensez que vous allez éprouver de l’anxiété, vous le ferez inévitablement. Si vous croyez que vous allez paniquer, cela devient une prophétie auto-réalisatrice. C’est pourquoi je vous propose un exercice qui consiste à apprendre à contrôler ses pensées. En contrôlant vos pensées, vous pouvez réduire vos pensées négatives et tout ce qui en découle : l’anxiété, la tension, la panique et les effets généraux du stress.

L’exercice peut sembler un peu complexe et rebutant en le lisant pour la première fois. Tout ce que je peux suggérer c’est que vous lui consacriez du temps et de la patience. Les avantages l’emporteront sur les tentatives peu fructueuses du départ. Vous devriez atteindre un point où vous pouvez inviter des pensées positives dans votre esprit et mettre les pensées provoquant de l’anxiété à distance. Ce changement d’organisation mentale est très stimulant.

Vous voudrez peut-être imprimer l’exercice de sorte à l’avoir à portée de main. C’est plus pratique. Si vous avez une technique de relaxation préférée, comme la méditation ou le yoga nidra, vous devriez commencer par cela. Si la relaxation ne vous est pas familière, c’est pas bien grave. Vous pouvez très bien vous y mettre avec cette exercice de pensée positive. C’est une des raisons pour laquelle j’ai rajouté une pratique méditative dans mon accompagnement Libération Mentale.

Déroulement de l’exercice de pensée positive

Lisez d’abord l’exercice. Assurez-vous que vous êtes dans un environnement calme, chaleureux, relaxant et que vous ne serez pas dérangé.

1. Visualisez un cercle

Visualisation d'un cercle-pensée positive

Commencez par détendre tout votre corps. Lorsque vous êtes détendu, rappelez-vous l’image d’un cercle. Ne vous inquiétez pas si cela va et vient. Essayez de vous concentrer sur la forme et la couleur d’un cercle. Faites votre possible pour ne pas laisser d’autres pensées s’introduire. Laissez simplement le cercle être votre centre d’attention.

Visualisation d'un soleil-pensée positive

Vous pouvez, si c’est plus simple, imaginer un cercle plutôt comme un soleil qui scintille. Au fur et à mesure que l’esprit se couche, le «soleil» passe d’un scintillement à une boule rouge, un peu comme un coucher de soleil. Adaptez la technique et utilisez votre propre image si vous trouvez que cela fonctionne mieux pour vous.

 

2. Visualisez des chiffres

Visualisation-de-plusieurs-chiffres-pensée-positive

Maintenant déplacez lentement le cercle loin de vous jusqu’à ce qu’il disparaisse. Imaginez un nombre à un chiffre. Tenez l’image dans votre esprit et ajoutez un autre chiffre à côté. Gardez les deux chiffres à l’esprit. Ajoutez un troisième, un quatrième et autant que vous pouvez «voir». Déplacez progressivement les chiffres loin de vous jusqu’à ce qu’ils disparaissent.

Remarque: vous devriez probablement vous entraîner plusieurs fois à ce niveau. Au début, il peut être assez difficile de manipuler des images dans l’esprit. Vous pouvez avoir des pensées qui commencent à s’introduire et la technique ne fonctionne pas. Comme toutes les compétences, elles s’améliorent au fur et à mesure que vous gagnez en expérience.

 

3. Laissez entrer une pensée

Maintenant, permettez à une seule pensée de venir dans votre esprit. Votre pensée peut être en mots ou en images, ou les deux. Cela peut aider si vous imaginez que vous la regardez sur un écran. Votre pensée devrait être assez banale; la couleur de votre mur, un animal de compagnie, ce que vous pourriez manger pour le dîner. D’autres pensées peuvent se bousculer pour attirer votre attention. Mais choisissez-en une et concentrez-vous exclusivement sur celle-ci. Cette fois, laissez votre pensée se rapprocher de vous. Gardez-la pendant un moment, puis replacez-la à sa place d’origine. Maintenant, laissez la pensée s’éloigner et disparaître.

 

4. Laissez entrer une pensée positive

Ensuite, invitez une autre pensée, mais cette fois une pensée positive ou rassurante, comme «ça va aller, je reste calme», ou «tu fais du bon travail, reste détendu». Choisissez la pensée qui vous convient. Gardez-la devant vous pendant quelques instants et concentrez-vous dessus.

Maintenant, permettez à la pensée positive d’entrer dans votre esprit. Sentez comment votre pensée est liée à votre état de relaxation et votre sentiment de calme. Profitez de l’instant. Pour terminer l’exercice, comptez à rebours à partir de 5. Ouvrez les yeux, respirez, reconnectez-vous avec votre environnement.

À mesure que vous devenez plus accompli, vous devriez inviter de plus en plus de pensées positives dans votre esprit. Vous pouvez, si vous le souhaitez, laisser apparaître une ou deux pensées anxieuses. Mais la tâche ici est de les repousser et de les remplacer par une pensée positive. Cet exercice vous permet de manipuler les pensées en en invitant certaines et en mettant de la distance avec les autres.

.

.

Conclusion sur la pensée positive

Ceux qui me lisent régulièrement auront noté que ce n’est pas mon article le plus rigolo mais sans aucun doute le plus complet. La pensée positive, c’est pas des blagues. Tout comme son pendant inverse.

Votre esprit est doté d’une technologie inestimable. Utilisé correctement, il peut attirer et créer les plus belles expériences. Pour cela, vous devez prendre la place du capitaine. Personne ne peut le faire pour vous. Vous devez le faire pour vous-même. Oui, cela peut prendre du temps, mais le temps passera quand même.

Alors vous pourriez aussi bien utiliser ce temps pour trouver votre chemin qui vous mènera où vous voulez aller. Un chemin qui vous libérera de vos schémas négatifs et vous accordera l’accès à la joie, la paix, le bien-être et l’abondance. C’est un chemin qui vaut la peine d’être pris non ?

Merci de laisser un commentaire si vous avez envie de réagir à la lecture de cet article. Et au passage de le partager sur votre réseau social préféré pour en faire bénéficier le plus grand nombre de vos amis.

Merci de m’avoir lu et à très vite !

Stéphanie

.

.

+ de pensées positives et – de pensées négatives

=

Notre nouveau programme d’accompagnement

Libération mentale

Séance découverte : Vous vous êtes perdu dans votre travail ?

Ma sélection de livres pour aller plus loin

Je n’ai pas parlé de la loi d’attraction mais on va dire que c’est le parent proche de la pensée positive. Vous n’êtes pas obligée d’y adhérer. Pour les plus curieux.

La loi d'attraction-pensée positive

C’est mignon et pratique. Un peu girly j’avoue mais une super manière de commencer à planifier l’année 2018.

Carnet de pensée positive

Eh oui, avec la pensée positive, on peut changer sa vie. Rien que ça. Si cette article vous a interpellé, il me semble judicieux que vous vous procuriez ce livre. Il y a une intuition à suivre =)

Transformez votre vie-pensée positive

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin
44f3b6b98176efd2932ecc8a33e3c953PPPPPPPPPPPPPPP
Pack confiance en soi

TELECHARGEZ GRATUITEMENT LE PACK POUR AMELIORER VOTRE CONFIANCE EN VOUS !

 5 infographies sur la confiance en soi à télécharger au format PDF

Votre email restera 100% confidentiel

C'est tout bon ! Vous allez recevoir un mail pour confirmer votre inscription.

Newsletter ImprovYourself

Restez informé des nouveaux articles, vidéos et infographies du blog

Vous êtes inscrit !